Catégories
Travail du bois

Bibliothèque pliante | Magazine populaire sur le travail du bois

Nous pouvons recevoir une commission lorsque vous utilisez nos liens d’affiliation. Cependant, cela n’a aucune incidence sur nos recommandations.

Il a la taille d’un smartphone et s’ouvre pour vous faciliter la lecture (ou la cuisine).

HLes livres pratiques, les livres de cuisine et les partitions musicales ne sont pas pratiques à utiliser lorsque vous êtes dans l’atelier, la cuisine ou la salle de concert. C’est pourquoi les kiosques à livres (et les pupitres à musique) ont été inventés.

Ceux-ci, cependant, peuvent être volumineux. C’est ainsi que les esprits mécaniciens du 19ème siècle ont conçu plusieurs manières astucieuses de plier un support de livre afin qu’il puisse tenir dans votre poche.

Cette version est basée sur plusieurs versions britanniques et chinoises que j’ai étudiées et est conçue pour être robuste et facile à fabriquer avec des équipements d’atelier standard. Sa construction nécessite moins d’un pied-planche de bois, alors enracinez votre tas de ferraille et commencez.

Comment ça fonctionne

Faire un trou. Collez les rails et les montants de la section centrale pour créer un trou pour la béquille et le pied du projet.

Le support de livre est essentiellement un tas de bâtons qui ont été collés ou rivés ensemble. La section centrale du support de livre est créée en collant trois morceaux de bois, ce qui crée une ouverture pour tenir la béquille et le pied de la pièce – ces morceaux de bois rendent le support de livre réglable.

Autour de la section médiane se trouvent des bâtons fixés avec des rivets en cuivre, qui fonctionnent comme des charnières et permettent à l’ensemble de se dérouler. Si vous n’avez jamais utilisé de rivets en cuivre, ne vous inquiétez pas. Les installer est aussi simple que de percer un trou et d’enfoncer un clou.

Remarque : Pour faciliter la nomenclature de ce projet, j’appelle les éléments horizontaux « rails » et les éléments verticaux « montants » – tout comme dans une porte ou un cadre de façade.

Commencez par la section du milieu

Travail rapide. Les deux guides de ce gabarit vous permettent de faire glisser l’assemblage central à gauche et à droite pour percer les trous et les contre-alésages exactement à 7⁄8″ l’un de l’autre.

La section médiane du support de livres est celle à laquelle tout le reste est attaché, c’est donc un bon point de départ. Coupez les rails et les montants de la section médiane à la taille selon la liste de coupe, puis collez et serrez les pièces ensemble. Une fois la colle sèche, équarrir les extrémités de l’assemblage et faire un gabarit pour percer les lamages et les trous pour les rivets.

Notez que chaque rivet nécessite un lamage pour la tête du rivet et un lamage pour la « bavure » – la partie en forme de rondelle du rivet. Sur l’assemblage du milieu, vous avez besoin de contre-alésages sur la face avant du dessus et à l’arrière du fond. Cela semble déroutant, mais vous le comprendrez lorsque vous étudierez les photos.

Les trous pour les rivets sont 1??8 » en diamètre. Le lamage est 3??8 » en diamètre. J’ai utilisé un foret spécial de Timberline (n° 630-100) qui perce le trou et le lamage en une seule opération.

Faire une charnière. Percez un trou de 3⁄32″ à travers l’assemblage du milieu et la béquille. Ensuite, utilisez un clou comme barillet de la charnière.

Le gabarit est fabriqué à partir de chutes et vous permet de percer tous les trous et contre-alésages de la section centrale en un seul montage.

Les deux clôtures sur le gabarit sont 25??8 » une part. Cela permet à l’assemblage central, qui est de 13??4« large, à glisser à gauche et à droite pour que vous puissiez percer vos trous exactement 7??8 » une part. Réglez la butée de profondeur de votre perceuse à colonne de manière à ce que le lamage soit 1??8 » Profond. Percez tous vos trous.

Ensuite, vous devez créer des charnières pour que la béquille et le pied de la bibliothèque puissent pivoter. La « charnière » n’est qu’un 3??32” trou à travers la section médiane avec un clou enfoncé pour servir de canon. Pour ce faire, enfoncez la béquille et le pied dans le trou de la section centrale. Ils doivent être bien ajustés à l’intérieur. Centrez-les dans l’ouverture du mieux que vous le pouvez. Marquez ensuite un emplacement pour le barillet de la charnière. Ça devrait être 3??32” de la face de l’assemblage du milieu et dans un endroit qui permet aux pièces à l’intérieur de pivoter. L’emplacement exact n’est pas critique autrement.

Percez le trou pour la béquille, puis retournez le tout et percez le trou pour le pied.

La dernière étape de l’assemblage du milieu consiste à couper un 7??8« -courbe de rayon sur le bord inférieur de l’assemblage du milieu. Marquez-le avec une boussole et râpez-le ou poncez-le pour le façonner.

Rails et montants

Poncez la courbe. Marquez la courbe de 7⁄8″ de rayon à l’extrémité de l’assemblage du milieu et poncez-la pour la mettre en forme.

Les rails et les montants qui se fixent à la section centrale sont simples en comparaison. La première chose à faire est de faire un gabarit de perçage pour maintenir les rails et les montants afin que vous puissiez percer un trou et contre-aléser pour un rivet aux extrémités qui est centré sur la pièce et situé 7??16” (au centre) de la fin. Et vous devez poncer un 7??16” rayon sur les extrémités de certaines pièces.

Encore plus simple. Le gabarit pour percer les trous et les lamages dans les rails et les montants est similaire à l’autre gabarit, mais la pièce ne glisse pas.

Il existe trois types de pièces différentes : les traverses supérieures, les traverses inférieures et les montants. Voici les opérations que vous devez effectuer sur chaque pièce :

• Rails supérieurs : Percez un trou et contre-alésez à une extrémité. Retournez la pièce et retournez-la. Percez un trou et lamage à l’autre extrémité. Poncez une courbe aux deux extrémités.

• Rails inférieurs. Percez un trou et lamage à une extrémité. Poncez une courbe à cette extrémité.

• Montants. Percez un trou et lamage à une extrémité. Poncez une courbe à cette extrémité.

Le rebord

Vers la fin. Façonnez la courbe de 7⁄16″ de rayon sur les rails et les montants avec une râpe ou une ponceuse à bande.

Un dernier petit travail consiste à créer le rebord inférieur, sur lequel vos livres ou vos partitions seront assis. Ces rebords sont simplement collés au bord inférieur des rails inférieurs.

Le bon clou. Ce clou 6d mesure 3⁄32″ de diamètre et s’intègre parfaitement dans le trou. Quelques coups de marteau mettent le clou pour de bon.

N’hésitez pas à décorer les rebords comme vous le souhaitez. j’ai raboté un 1??8” perle sur les bords avant.

Terminer avant l’assemblage

Rame de sécurité. En ouvrant le trou de 1⁄64″, il est moins probable que votre rivetage divise le travail.

Il est préférable de finir toutes les pièces avant de les riveter ensemble. Supprimez toutes les marques de la machine. Nettoyez les bords. Brisez les angles vifs avec du papier de verre. Vous devez scier la béquille à sa forme finale. Sa forme exacte n’a pas d’importance, mais elle doit se terminer par un 1??4 » X 1??4 » point.

Pose de rivets bon marché. Un goujon de 1⁄4″ avec un trou à l’extrémité constitue un excellent outil de pose de rivets (bien que temporaire).

Appliquez ensuite une finition sur toutes vos pièces. J’ai utilisé une finition à l’huile de lin et à la cire d’abeille qui convient aux articles qui ne seront pas difficiles à utiliser.

Une fois la finition sèche, il est temps de mettre les choses ensemble. La première étape consiste à connecter l’assemblage central à la béquille et au pied. Enfoncez les clous dans le 3??32” trous que vous avez percés plus tôt. Tapez les têtes avec un marteau pour les régler. Coupez les têtes et classez ce qui reste au ras.

Sur le rivetage

Coupe rapide. Les coupe-ongles permettent de travailler rapidement les rivets en cuivre doux.

Le rivetage est facile. Mon meilleur conseil ici est d’y aller doucement et de ne pas utiliser trop de force ; il est facile de diviser le travail. La première étape consiste à aléser tous les trous avec un 9??64 » mèche de forage. Cet alésage permettra à la tige d’un rivet en cuivre n°12 de s’adapter parfaitement.

Appuyez sur la tige du rivet à travers les pièces que vous souhaitez joindre. Appuyez sur la « bavure » ​​sur le dessus de l’arbre. ça devrait s’arrêter après 1??16 » ou alors. Vous devez « fixer » le rivet en le pressant sur l’arbre. Vous pouvez acheter un outil de pose de rivets ou en fabriquer un à partir d’un 1??4« -diamètre goujon.

Martelage prudent. Tapez le rivet avec précaution. Chaque coup de marteau pourrait faire glisser votre jeu de clous vers le bois fini (et un désastre).

Voici comment procéder : prenez une section de goujon de 3 po de long et percez un 9??64« -diamètre trou dans la fin. Ensuite, placez le goujon sur l’arbre. Appuyez sur le goujon jusqu’à ce que le rivet s’arrête de bouger. Coupez l’excès de l’arbre aussi près que possible. Ensuite, limez le haut du rivet à plat. Ensuite, placez un champignon – alias peen – le haut de la tige avec un jeu de clous ou un autre outil.

Liste de coupe de la bibliothèque pliante

L’alésage final

Ennuyez avec soin. J’ai utilisé un Forstner de 3⁄8″ de diamètre pour ce travail. Faites tourner la perceuse à pleine vitesse avant de plonger dans le pied. Un foret à rotation rapide assure un trou d’entrée propre.

Une fois toutes les pièces assemblées, percez des trous dans le pied de la bibliothèque pour recevoir la béquille. Nous avons gardé cette étape pour la fin afin de nous assurer que les trous étaient au bon endroit pour l’utilisateur final.

Placez le support de livre sur une surface plane et ajustez la béquille jusqu’à ce que le projet soit à un angle idéal pour vous. Marquez le pied à l’endroit où il rencontre la béquille et percez un peu 3??8« -diamètre du trou à cet endroit. Le pied de la béquille doit tomber directement. Si vous le souhaitez, déplacez la béquille vers un autre emplacement, peut-être idéal pour un livre plus épais, et répétez le processus. Ensuite, habillez les bords des trous avec du papier de verre fin et appliquez un peu de finition.

Ce support de livre peut être modifié pour contenir des livres (ou des tablettes numériques) de presque toutes les tailles. Le seul principe à respecter est que les montants ne peuvent pas être plus longs que les rails, sinon ils ne se replieront pas bien. Obéissez à cette règle simple et vous pourrez tenir presque n’importe quel matériel de lecture sans l’aide de vos mains. Et c’est une idée qui ne se démodera jamais. PWM

Christopher Schwarz est rédacteur en chef de Lost Art Press et fabricant de meubles à Covington, Ky.


Recommandations de produits

Voici quelques fournitures et outils que nous trouvons essentiels dans notre travail quotidien autour de la boutique. Nous pouvons recevoir une commission sur les ventes référencées par nos liens ; cependant, nous avons soigneusement sélectionné ces produits pour leur utilité et leur qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *