Catégories
Travail du bois

Un petit livre (mais pas sur un escargot)

Un dos en peigne gallois (vraisemblablement) à trois pattes.

Quand j’ai envoyé « Le livre de la chaise Stick” sous presse en juin, mon plan était de me lancer immédiatement dans mon prochain projet de livre. Mais ensuite, j’ai jeté un coup d’œil aux finances de notre famille et je savais que cette idée n’était pas sage.

Lorsque vous ne vendez aucun meuble ou n’enseignez aucun cours pendant 56 semaines d’affilée, vous ressentez le pincement – ​​même si Lucy et moi n’avons aucune dette.

J’ai donc commencé à fabriquer et à vendre des chaises spéciales aussi vite que possible. Et maintenant, cinq mois plus tard, je prépare du pain de viande ce soir pour le dîner – notre solde bancaire est donc nettement meilleur. Demain, j’expédierai le dernier d’une série de chaises Hobbit-y et commencerai mon prochain projet de livre. Voici les détails.

Pendant que j’écrivais « The Stick Chair Book », je voulais couvrir tout – et je veux dire tout – que j’ai appris sur la fabrication de ces chaises. Mais il n’était tout simplement pas possible physiquement de tout rassembler en un seul volume. J’ai donc décidé de me concentrer uniquement sur les techniques de base, ainsi que sur des plans pour cinq formes de chaises. (Malgré ma focalisation plus étroite, « The Stick Chair Book » compte 632 pages.)

Ensuite, mon plan était d’écrire une série de petits livres qui couvraient des formes de chaise supplémentaires et les techniques particulières à ce type de chaise. Ces livres seraient de poche et de taille similaire à celui de John Brown « Chaises de bâton gallois” – 7,25” x 9,625” et 104 pages environ.

Si le premier livre marche bien, je continuerai à écrire ces petits livres jusqu’à ce que les gens en aient marre ou que je manque de formes de chaise à explorer.

Un fantastique dos de peigne boxy appartenant à John Porritt. Il est très confortable et bien fait.

Le premier livre de la série parlera d’une forme de chaise galloise que j’appelle le « dos carré en peigne ». Ces belles chaises ont un siège et un accoudoir rectangulaires, ce qui leur donne l’aspect carré d’une vieille Volvo (j’ai possédé trois Volvo 240 et je les adore, pour info.)

L’un des aspects ravissants de ces chaises est qu’elles ont parfois trois pieds. Je n’ai jamais construit de peigne à trois pattes, donc ce sera excitant. De plus, les accoudoirs des chaises offrent la possibilité d’une menuiserie cool, comme une longue écharpe diagonale.

J’ai acheté le bois des deux premières chaises du livre et j’espère commencer à le transformer demain.

Si ces deux chaises sortent bien, je les mettrai certainement en vente ici. Je ne veux pas ressentir le chagrin d’une autre carence en pain de viande.

-Christophe Noir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *