Catégories
Travail du bois

Examen de l’outil : rabot à main Veritas Bevel-Up #1

Article Image
Avion Veritas Biseauté #1 200$–210$

Bien que les avions Stanley n°1 d’époque soient rares et très coûteux, suffisamment d’entre eux présentent des signes d’usure pour suggérer que ces petits avions étaient des outils bien utilisés et non des nouveautés. La nouvelle version de Veritas perpétue la tradition, mais avec une configuration biseautée pour faciliter les tâches qui bénéficient du faible encombrement de l’avion.

Tout comme un rabot, le Veritas No. 1 excelle là où sa petite semelle permet une finesse et un contrôle dans l’ajustement, le dimensionnement et la mise en forme de pièces plus petites. Les tâches telles que le chanfreinage ou l’arrondi des bords, le réglage fin des onglets ou le réglage fin du jeu des portes et des tiroirs deviennent plus faciles. L’avion a une semelle de 5-3⁄16 po de long et de 1-25⁄32 po de large. La lame, de 1-7⁄32 po de large, est disponible en acier 01 ou PM-V11. L’angle du lit est de 15°.

Comme un rabot bloc, le No. 1 peut être tenu à une ou deux mains. Mais parce qu’il est plus grand qu’un avion bloc, il est plus facile à tenir et à contrôler. (En comparaison, je trouve mon Stanley n° 1 d’origine difficile à saisir.) Tout rabot à chanfrein a l’avantage d’avoir moins de pièces (pas de brise-copeaux ni de grenouille) et de faciliter le changement d’angle de chanfrein. Mais le n°1 profite notamment de l’espace supplémentaire pour les doigts offert par la lame à profil bas et l’absence de grenouille.

De plus, contrairement à la version Stanley, dont la bouche est peu pratique à modifier, le Veritas a un sabot mobile devant la lame, ce qui permet de régler la bouche en un clin d’œil. La chaussure est déplacée en desserrant et en serrant le bouton avant. Une vis de réglage de la bouche régule le positionnement de la chaussure et l’empêche de heurter la lame.

Le réglage de la lame est également pratique. L’ajusteur de style Norris déplace la lame à la fois verticalement et latéralement, bien que je préfère des coups doux avec un petit marteau pour des réglages latéraux précis.

—CG

Photo : Barry NM Dima

Du travail du bois fin #292


Inscrivez-vous à eletters aujourd’hui et obtenez les dernières techniques et astuces de Fine Woodworking, ainsi que des offres spéciales.

Recevez des conseils sur le travail du bois, des conseils d’experts et des offres spéciales dans votre boîte de réception

×


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *