Catégories
Travail du bois

STL251 : Supposons que la colle va échouer

Nous recrutons un assistant monteur numérique ! Êtes-vous féru de technologie et de Web ? Vous êtes passionné par le travail du bois ? Vous pourriez être la bonne personne pour apporter une nouvelle voix à FineWoodworking.com.

Question 1:

De Franck :

Je n’arrête pas d’entendre dire à quel point il est inutile de coller le grain de bout sur des queues d’aronde, et les vidéos FWW ne font pas exception. J’ai vu des joints de grain de bout à grain latéral résister à mes tentatives de rupture à la main, mais un point d’appui suffisamment long briserait le joint.

Juste aujourd’hui, cette vidéo « Glue Myths: 1. End grain » de Patrick Sullivan est apparue sur mes suggestions YouTube, et j’aimerais que Mike et BVD, et tous les autres, regardent et commentent :

Je ne pense pas que les mêmes résultats soient possibles à moins que les surfaces d’accouplement ne soient bien préparées, et je ne pense pas que j’envisagerais d’un bout à l’autre du fil si je pouvais jointoyer ou au moins ajouter un goujon. (Est-ce que ça fait de moi un négateur de la science ?)

Personnellement, j’ai toujours collé des bouts de bois sur des queues d’aronde, pour deux raisons :

  1. Chaque surface de colle aide
  2. Je coupe toujours à la main et le gonflement du grain final aide toute ligne de base manquante.

Question 2:

De Jonathan :

Je travaille actuellement sur un ensemble d’étagères intégrées et d’un encadrement de cheminée en noyer. La pièce complète s’étendra sur un mur entier de 18 pieds de long. Le haut des étagères rencontrera le plafond via des moulures fabriquées en atelier, y compris une moulure à gorge de 4 pouces de large. Mon problème est que j’ai besoin d’une moulure de 18 pieds de long. Je n’ai pas de stock aussi longtemps, et il serait vraiment difficile de le travailler même si j’en avais. Je suis donc confronté à la fabrication à partir de longueurs plus courtes. Ma question est la suivante : pouvez-vous recommander un joint de bout en bout à la fois sécurisé et relativement invisible pour cette application ? J’ai principalement vu des gens utiliser un chevauchement à 45 degrés, que je trouve très difficile à rendre invisible.

Je suis un auditeur dévoué de STL. Vous m’avez amené à devenir un abonné illimité, que je me retrouve à utiliser fréquemment – c’est un peu comme avoir un livre toujours disponible intitulé « Absolument EVERYTHING Woodworking ».

Segments : Qui sait ce que c’était !



Question 3:

De Zach :

Tout d’abord, je tiens à dire que j’apprécie le podcast et pense que tout le monde fait un excellent travail, et j’attends avec impatience de nouveaux épisodes.

Je prévois de concevoir et de construire une table pour notre salle à manger. Je suis assez nouveau dans le travail du bois et ce serait mon premier projet avec des mortaises et des tenons. Ensuite, je suis tombé sur le système de verrouillage de talon Rockler. Je me demandais si les tenons flottants offraient la même résistance qu’un tenon traditionnel ? J’ai beaucoup lu sur le domino Festool et je me demandais si c’était le même principe ? J’ai hâte d’entendre vos pensées et continuez votre excellent travail.


Toutes les deux semaines, une équipe d’employés de Fine Woodworking répond aux questions des lecteurs sur Shop Talk Live, le podcast bihebdomadaire de Fine Woodworking. Envoyez vos questions sur le travail du bois à [email protected] à prendre en considération dans l’émission régulière ! Notre existence continue repose sur le soutien des auditeurs. Donc, si vous aimez le spectacle, assurez-vous de nous laisser une note de cinq étoiles et peut-être même un bon commentaire sur notre page iTunes.

Inscrivez-vous à eletters aujourd’hui et obtenez les dernières techniques et astuces de Fine Woodworking, ainsi que des offres spéciales.

Recevez des conseils sur le travail du bois, des conseils d’experts et des offres spéciales dans votre boîte de réception

×


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *